L’incontournable jegging, tendance du moment !

Les jeans slim, c’est bien, mais c’est loin d’être confortable, surtout si l’on a des courbes généreuses…
Bonne nouvelle ! Le jegging a été spécialement conçu pour toutes les morphologies !

Quelles différences avec un legging ? Des modèles plus travaillés en tissu stretch épais, plus pratiques et plus fashion. En fait, essayer, c’est l’adopter. D’autant plus que le jegging offre de nombreux autres avantages : élastiqué à la taille, il épouse parfaitement la silhouette et peut-être porté en toute occasion : en journée avec des baskets plates pour un look casual et en soirée avec des talons aiguilles pour un look plus sexy… Suivez le guide !

Comment choisir son jegging ?

On choisit son jegging comme on choisirait son jean : uni ou avec des motifs, clair ou foncé, bleu brut ou noir, il y en a pour tous les goûts ! Certains jouent même sur l’effet trompe l’œil d’un véritable jean, jusqu’à avoir une fermeture éclair et des poches latérales et/ou arrière.

Le tout, c’est de savoir l’assortir en fonction de son style (casual, sporty, fashion…) avec les tops et les chaussures qui sauront faire la différence. A cela on ajoute bien sûr les petites astuces permettant à tous les types de silhouette de jouer sur ses atouts, tout en atténuant les petits complexes…

Identifier sa silhouette pour éviter le fashion faux-pas

  • Si vous avez le haut du corps fin, les épaules étroites et les hanches plutôt rondes, vous avez une silhouette en A : il faudra donc accentuer un maximum sur le haut du corps. Optez donc pour des tops cols en V ou bien découvrant vos épaules, tout en choisissant un jegging foncé.

  • Si vous avez les épaules, la taille et les hanches de la même largeur, vous avez une silhouette en H. Accompagnez votre jegging avec des tops cintrés voir moulants, sans oublier les chaussures à talon qui allongeront vos jambes

  • Si vous avez les épaules droites, la taille fine et des hanches étroites, vous avez une silhouette en I. N’hésitez pas à mettre l’accent sur votre taille tout en ajoutant à votre jegging une ceinture large. Préférez des chaussures plates de type baskets casual afin d’éviter un effet trop longiligne avec des talons aiguilles
TATI Jegging
  • Si vous avez des épaules plutôt « carrées » et des jambes fines, vous avez une silhouette en V. N’hésitez pas à mettre en valeur le bas de votre corps pour l’équilibrer avec le haut. Choisissez plutôt des tops sobres et décontractés, et n’hésitez pas à porter des jeggings à motifs ou colorés, taille basse si possible

  • Enfin, si vous avez une poitrine généreuse et des courbes apparentes, vous avez une silhouette en X. Ici tout est permis : décolleté, vestes cintrées, jupes évasées, taille haute… Assumez votre corps car tout vous ira à merveille !

Le style « Casual Chic » en 5 leçons

C’est le style du moment et on ne s’en lasse pas : casual pour le côté décontracté et chic pour le côté classe et ça marche. En journée ou en soirée, ce look est sans doute l’un des plus facile à adopter puisqu’il fait la part belle aux basics !

TATI Casual chic
Du basic pour du casual chic, quoi de plus logique ! (Et en plus… ça rime !). Pour tous les look, la façon de procéder reste la même : réunir un ensemble de vêtements et d’accessoires. Le casual chic ne déroge pas à la règle : ses pièces simples (très souvent des basics) peuvent instantanément donner du style à notre tenue, à condition de bien les assortir !

Leçon 1 : des vêtements aux couleurs unies

L’originalité ne se jouera pas dans la mixité des motifs et des chemises à carreaux, bien au contraire. Le casual chic, c’est une élégance feutrée sous des tonalités discrètes. Il est donc temps de ranger dans vos placards (très loin dans vos placards) tous vos jeans trop stylisés qui comptent plus de poches et de fermetures éclairs que nécessaires.

Pourtant des motifs, on en trouve, oui. Quelques uns. Juste assez pour apporter un détail au côté chic du casual.

Leçon 2 : associer des vêtements dans le respect des tonalités

Le look perruche appartient définitivement aux années 90’. Jamais plus de trois couleurs sur une même silhouette, tout en prêtant attention aux couleurs chaudes ou froides de l’ensemble.

Le style casual chic ne concerne pas seulement les amateurs de gris ou de bleu foncé, comme on aurait tendance à le croire. On peut aussi y ajouter de la couleur. Par exemple, le marron ira très bien avec le jaune, le rose (même fluo) avec le gris.

Leçon 3 : le chèche, accessoire incontournable

L’un des accessoires les plus tendances en terme de look causal chic reste le chèche, véritable symbole fashion de décontraction. Ce simple accessoire permet de changer radicalement le style qu’on s’est choisi ou la tenue que l’on porte.

Il accompagne tout : un jean slim, un t-shirt, un débardeur et même une veste en cuir. Son avantage est aussi qu’il se décline sous de nombreuses couleurs et différents motifs : rayés, à carreaux ou encore formes géométriques.

Leçon 4 : être bien dans ses pompes…

Les baskets, c’est l’incontournable donc les baskets pour être fashion en toute simplicité ! En cuir, en tissu, montantes ou basse, à couleurs ou à motifs ! Une bonne paire de baskets est parfaire pour avoir un style casual chic. Vous pouvez également opter pour des mocassins (plus original en Nouvelle-Calédonie) ou bien des bonnes chaussures montantes en cuir.

Et si vous voulez pimper davantage votre look, vous pouvez également opter pour des chaussettes colorées, histoire de pimenter l’ensemble… Qui a dit que le casual chic était morose ?

Leçon 5 : une question d’équilibre

Finalement, le plus important lorsque l’on souhaite se construire une tenue réside dans l’équilibre entre le formel et le décontracté. N’hésitez pas à vous exprimer sur ce que vous êtes réellement, tout en faisant attention à ne pas pousser le curseur trop loin. Par exemple, porter des baskets avec un costume de marié ne sera pas casual chic. Ce sera moche. C’est tout. Il faut que le résultat soit élégant et stylé. Si vous avez une préférence pour le style 100% casual voire sportwear, restez vous-même et ne cherchez pas une nouvelle tendance dans quelque chose qui ne vous parlerait pas. C’est en cela que la notion d’équilibre est essentiel.

TATI Tendance Hommes

En bref le style « casual chic » est un mélange entre l’élégance et le confortable, la simplicité et le sophistiqué, le style parfait pour faire sensation en journée ou en soirée tout en se sentant à l’aise dans ses vêtements, qui seront d’autant plus simples à associer pour les hommes adeptes des basics !

Des écrans à nos placards !

Les licences s’invitent dans la garde-robe de nos petits, et ils adorent ça !
Vaïana, Cars, Paw Patrol, Princesse…
Quand les héros de nos enfants leur collent à la peau, ça fait aussi craquer papa et maman !

TATI Cars
Que celui qui n’a jamais installé son bambin devant la télévision (au moins le temps d’une douche) nous jette la première pierre… Et oui, les enfants sont tout aussi concernés par la mode que nous, à quelques détails près… Si maman rêve des escarpins de Beyoncé, et papa des muscles de Dwayne Johnson, notre bout de chou, lui, rêve de s’habiller… en Spiderman.

Sauf que les costumes, ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable…

Et c’est surtout qu’au niveau pratique, porter LE masque de son super-héros préféré, surtout au restaurant, est de loin la meilleure (fausse bonne) idée qu’aura eu notre chouchou pour briller en société.

Du coup, on fait des concessions. Et grâce aux différentes licences proposées par vos magasins Tati®, tout le monde pourra y trouver son compte.

Des vêtements stylisés pour continuer de les faire rêver.

Même si à l’école désormais, les enfants doivent porter des tenues réglementaires, rien ne vaut mieux que de leur faire plaisir le week-end ou pendant les vacances à céder à leurs «caprices fashion».

Mais au-delà d’un simple vêtement, la tendance licence peut même apporter une touche créative au quotidien extra-scolaire de votre enfant. La maman du petit Noah le dit elle-même : «le samedi matin, quand je lui demande quel vêtement il veut porter, c’est avec beaucoup d’excitation qu’il choisit son t-shirt préféré, de la licence « Cars ». Par la suite, il se lance alors dans une réelle discussion, m’indiquant la couleur de Flash McQueen, tout en me racontant l’histoire du dessin animé. Ça crée des échanges et au-delà du fait de porter un simple vêtement, il est tout simplement heureux et fier de le montrer à toute la famille».

TATI Paw patrol

Pourquoi les enfants ont-ils besoin de super-héros ?

À partir de 3 ans, une image peut suffire à éveiller en eux curiosité et intérêt, surtout lorsqu’il s’agit de super-héros : il s’agit d’une figure qui incarne une sorte d’idéal et qui lui donne envie de grandir.

Fort, courageux, intelligent : le super-héros représente un modèle stimulant. Encouragé par la force du « gentil », l’enfant peut alors lui aussi s’imaginer accomplir des exploits grâce à des pouvoirs. Et si tout commençait avec un simple t-shirt ?
Fermer le menu